Brèves

14 Juin
Au Sénat

"Les notions de “durabilité” et de “localisme” sont des opportunités à saisir pour retisser du lien social dans tous les territoires."

Frédéric Marchand, vice-président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, commente au Sénat le rapport destiné à dessiner les grandes lignes d'un modèle alimentaire français plus durable et plus local, adopté le 19 mai par la commission. Au travers de 25 recommandations, ce rapport présente à la fois une vision nationale et une dimension territoriale pour couvrir l'offre agricole comme la demande des consommateurs.

C'est sur cette dimension territoriale qu'insiste Frédéric Marchand. Selon lui, il faudrait la renforcer en donnant plus de leviers d'actions aux collectivités territoriales. Le rapport aborde ainsi des solutions pour permettre aux collectivités territoriales de jouer un rôle accru en matière alimentaire.

Retrouvez les 25 recommandations du rapport.

10 Juin
Rapport sur les flexitariens

"L’attachement des Français à la viande reste fort." 

C'est ce que conclut l'IFOP dans son enquête réalisée pour FranceAgriMer et dont les résultats viennent d'être publiés.

L'objectif de l'enquête était d'évaluer l'ampleur et l'impact potentiel du phénomène végétarien sur les filières animales et végétales, notamment parmi les jeunes générations. Celui-ci a en effet gagné en visibilité et complexité au cours des dernières années. Ce qui est sans doute lié au fait que sur les 15 000 personnes interrogées :

- 68 % pensent qu'on consomme trop de viande en France

- 60 % estiment que le poisson est plus sain que la viande

- 56 % que la production de viande a un impact négatif sur l'environnement

Pour autant, seuls 26 % des Français déclarent avoir adopté un régime sans viande ou limiter la consommation de celle-ci.

 

Les résultats de l'étude sont à retrouver sur le site de FranceAgriMer.

26 Avr
Défis & Controverses

Cantines responsables et L'autre cuisine, en partenariat avec la Chaire ANCA, vous convient à leur prochain Défis & Controverses, le 19 mai 2021 à 17 h !

Nous aurons la chance de voir intervenir :

  • Eric Birlouez,  Sociologue de l'agriculture et de l'alimentation
  • Manon Dugré, coordonnatrice de projets d’éducation à l’alimentation durable à la Chaire ANCA (Aliments, Nutrition, Comportement Alimentaire) à AgroParisTech, école d’ingénieur(e)s spécialisée dans les sciences du vivant.
  • Marie Cavaniol, responsable Campus du RESES. Marie Cavaniol a pour mission de rassembler les différents acteurs du monde universitaire, en les faisant collaborer sur des projets communs notamment en lien avec l'alimentation. De par son rôle, elle a pour mission de représenter le REFEDD au sein du Conseil National de l’Alimentation. Elle a d’abord intégré le REFEDD dans le cadre d'un service civique animation de réseau des associations franciliennes, ce qui lui permet de comprendre au mieux les besoins des étudiants. 
  • Silvy Auboiron, Fondatrice de SAlimenter, Docteur en sciences spécialisées en nutrition et titulaire d’un master de sociologie de l’alimentation, elle concentre son activité dans le domaine de l’alimentation et des comportements associés, ainsi que sur les leviers de leur évolution. Le programme de formation Clémantine de l’Institut Danone en est une illustration.

 Les inscriptions sont ouvertes dès à présent.

Retrouvez tous les replays de nos webinaires sur notre chaîne YouTube.

 

Forte d’une expérience de dix ans, la Chaire ANCA (Aliment Nutrition Comportement Alimentaire) construit des programmes d’intérêt général innovants et ludiques qui s'inscrivent dans les Objectifs du Développement Durables, pour sensibiliser le grand public et les différents acteurs du système alimentaire, à une alimentation saine et durable, et tente de répondre à un enjeu de société: nourrir durablement 10 milliards d'habitants en 2050.

30 Mars
Défis & Controverses

L’autre cuisine et Cantines Responsables vous convient à notre prochain Défis & Controverses, organisé en partenariat avec Interbev, sur le sujet “Loi EGAlim et viandes bio en restauration scolaire : une volonté politique ? Quelles techniques pour y arriver ?”

Il est prévu pour le mercredi 7 avril et se déroulera comme les précédents de 17 h à 18 h 30.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi EGalim, la Commission Bio d’INTERBEV et les acteurs de la filière Viandes Bio qu’elle représente, ont mis en place un programme d’actions ambitieux pour développer la consommation de viandes bio, notamment au sein de la restauration collective et scolaire.

Cette Commission Bio d’INTERBEV profitera de ce temps d’échanges, destiné aux acteurs de la restauration scolaire, pour montrer quelles sont les techniques d’achat efficaces pour s’approvisionner en viandes bio et les intégrer aux menus des restaurants dans les écoles.